vendredi 19 juin 2015

Seule notre ombre est tendre...

La doublure




Métrer le temps passé
À bâtir le silence à grands points.
Nous voyons à travers la transparence de la peine :
elle est très semblable à la fumée de cigarette.
Elle en a le parfum, invisible et présent.

Explorer les doublures à la recherche de miettes abandonnées.

Seule notre ombre est tendre.


Fin mai 2015